Agua de Pau (Açores, île de São Miguel) 948m

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Agua de Pau (Açores, île de São Miguel) 948m

Message par monster le Sam 21 Mar - 12:32

20/03/2015

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Ce strato-volcan, d'une superficie de 166 km2, est situé au centre de l'île de Sao Miguel aux Açores. Cette île présente deux autres volcans actifs : le volcan Furnas et le volcan Sete Cidades.
Le volcan Agua de Pau culmine au Pico da Barrosa (950 m) et présente une caldeira allongée de 3 x 2,5 km, selon une direction Nord-Est - Sud-Ouest. Cette caldeira, dont les parois intérieures atteignent par endroits 300 m de profondeur, présente à la cote 578 m un lac : Lagoa do Fogo. Cette caldeira, due à la vidange d'une chambre magmatique, s'est formée il y a 15 000 ans. Les dépôts ont permis de retrouver et de dater cinq importantes éruptions, dont deux de nature plinienne. On distingue ainsi Fogo A (4600 ans B.P., volume émis 3,2 km3), Fogo B (3242 ans B.P., volume émis 0,63 km3) les éruptions C et D et l'éruption de 1563 (1 km3).

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

L'éruption de 1563
Après cinq jours de violents séismes, cette éruption débuta le 29 juin pour s'arrêter le 3 juillet. Une énorme colonne plinienne fut émise et les retombées, entraînées par des vents d'Ouest, recouvrirent la zone Est de l'île.
Selon un récit (Diluvio d'agua e fogo que se fiz na ilha de S. Miguel, de que é capitao Manoel da Camara e Bispo D. Manoel d'Almedia; e isto acontesceu no anno 1563) :
« Il tomba tellement de pierres et de cendres sur les champs, il y en avait une épaisseur de 7 à 8 palmes et que sur les montagnes il y en avait bien davantage car toutes les vallées furent comblées sur une hauteur d'une lance de 28 palmes et plus et les maquis furent recouverts de telle façon que les arbres se trouvaient complètement ensevelis avec leurs branches.
Le samedi suivant les pierres tombèrent en plus grande abondance. Les habitants commencèrent à évacuer les communes les plus atteintes de la côte Nord, en se retirant vers l'Ouest et en poussant leur bétail devant eux pour ouvrir le passage en foulant les cendres et pour le manger en cas de manque de vivres.
Au bout de quelques lieues, un vent très fort souleva beaucoup de cendres, provoquant une grande obscurité et faisant croire aux fugitifs que leur dernière heure était venue...
...Le Pico da Lagoinha qui s'ouvrit ainsi et lança toutes ces cendres sur une étendue de 8 lieues de terrain présentait désormais une concavité dont la bouche devait avoir une lieue et demie de tour et une profondeur d'environ un quart de lieue.
En son milieu et au fond, il y avait un trou dont les dimensions atteignaient environ deux alqueires de terre cultivée. Il en sortait, avec de forts grondements, des pierres grandes comme des tonneaux, lesquelles retombaient à nouveau dans le feu, maintenant faible, qui brûlait encore dans le cratère très profond».

On trouve une épaisseur de plus de 20 m de ponces trachytiques dans la caldeira, 1 m à 20 km et 50 cm à l'extrémité de l'île. Selon certains récits, une éruption se serait produite en février 1564, sur le flanc est de l'Agua de Pau. Mais ce pourrait être un épisode tardif de l'éruption de 1563 (une explosion phréatique).


Pour découvrir le volcan, deux accès :
Le premier (1) est facile, il suffit de prendre la route depuis Ribeira Grande et de monter au sommet. Du parking on domine la caldeira. Un sentier part de ce parking et descend vers le lac.

L’autre accès (2) est un circuit de randonnée de 4 h aller et retour. La balade commence sur la route du littoral, au Sud, entre les villages d’Agua de Pau et d’Agua de Alto. Il faut, avant le pont qui mène au bourg dit de Praia, tourner à gauche et prendre un chemin de terre. Une petite pancarte indique le Fogo. Le chemin suit la rive droite du ruisseau de Praia. Au premier croisement aller à droite, puis, au deuxième croisement, aller à gauche. On arrive ensuite devant un abreuvoir, prendre à droite, et monter. Le long de la piste sur les cotés affleurent des niveaux de ponces très riches en enclaves de syénites. Les blocs de syénite (l'équivalent grenu - entièrement cristallisé - de la ponce, cf. roches magmatiques) de dimensions centimétriques à décimétriques peuvent parfois atteindre 50 cm sur 40 cm de large. Ce phénomène n'est pas rare de trouve des enclaves de roches grenues associées à des laves, ainsi, des blocs de syénites quartzifères peuvent également se trouver dans la caldeira Funda dans l'île de Florès, ou dans un autre contexte dans le massif du Mont-Dore (France).
Par la suite quelques bornes, en ciment, situées à terre, indiquent par une flèche le chemin à suivre. La piste bordée par une forêt d’eucalyptus nous mène à un bâtiment qui gère les canalisations d’eau provenant du Lagoa do Fogo. Aller au-delà de ce bâtiment, vers la droite, jusqu’à un canal de 60 cm de large. Il suffit de suivre ce canal pour arriver au pied de la vallée qui monte au Lagoa. On arrive au point le plus bas de la crête du Fogo. Ensuite, aller vers la droite, le long de la crête (vue superbe), jusqu’à surplomber le cratère de 1563. De là redescendre par un chemin qui longe la rive gauche du Praia.

avatar
monster
Admin

Messages : 2287
Date d'inscription : 10/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://beautifulplanet.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum